Diane Roche Arezzo Logo rond

Diane Roche Coaching et Formations Equestres

Coach indépendante proche Fontainebleau
Concilier bien être, sécurité et performance du cheval

Les crevasses sont des lésions cutanées situées au pli du paturon des chevaux ou poneys.

Ces affections sont plutôt communes et a priori sans gravité, il faut cependant les soigner avec attention pour s'en débarrasser.

Quelle est l'origine des crevasses chez le cheval ?

Les crevasses apparaissent généralement en hiver, par temps humide et froid. Comme chez nous, la peau de nos chevaux devient plus sensible et  irritée, sèche et plus fragile. La zone du paturon, plus près du sol et de l'humidité peut alors se fendiller, créant ainsi une crevasse qui s'infecte.

Plus répandue chez les chevaux vivant toute l'année au pré, les crevasses n’épargnent pas pour autant ceux qui vivent au box.

Les crevasses peuvent également se développer en dehors de la saison froide et humide chez les chevaux douchés souvent ou à cause de l'équipement.

Comment identifier les crevasses du paturon ?

Dès que le temps est humide et froid  il faut régulièrement inspecter les plis du paturon afin de détecter l'éventuelle présence de début de crevasse.

Observer et sentir du bout des doigts si la peau est souple et lisse ou si, au contraire raide et granuleuse.

Un léger engorgement peut également survenir.

Chez les chevaux près du sang et qui ont des balzanes, il est facile de détecter à l’œil nu l'apparition des crevasses : la peau rougit et on remarque une perte de poils.

Ces derniers sont souvent plus sensibles aux crevasses en raison de leur peau très fine.

Attention également aux chevaux ou poneys qui ont beaucoup de poils aux paturons : ces excès de poils ont tendance à enfermer l'humidité et la saleté et donc favorisent le développement des crevasses.

Chez les sujets poilus, il ne faut pas hésiter à bien fouiller toute la zone du paturon en écartant les poils avec les doigts pour trouver des traces de crevasses.

Quand les crevasses n'ont pas été repérées à temps, elles finissent par former des croûtes jaunâtres, s'infectent et provoquent de petits saignements.

 

Comment soigner les crevasses chez le cheval ?

Même si ces blessures ne semblent pas très graves, il faut cependant les soigner de façon rigoureuse car sans soin adapté, elles finissent par être douloureuses et peuvent provoquer des boiteries. Elles risquent également de provoquer une lymphangite (infection et engorgement) qui nécessitera l'intervention du vétérinaire.

 Pour guérir une crevasse, il faut garder la peau propre, souple et hydratée.

Les soins à apporter se résument en 3 actions :

•        Nettoyer et désinfecter

•        Sécher

•        Graisser

Tout d'abord, pour faciliter la tâche chez les chevaux très poilus, vous pouvez couper aux ciseaux ou avec une petite tondeuse l'excès de poils au niveau du paturon pour dégager la zone.

Attention de ne pas toucher les crevasses qui sont déjà à vif et donc douloureuses pour le cheval.

Attention également de ne pas couper les fanons qui servent de gouttières naturelles pour évacuer l'eau et évitent qu'elle ne stagne dans le paturon !

Nettoyez ensuite la zone avec un savon antiseptique. Cela va ramollir les croûtes et les aider à tomber (ne surtout pas les arracher). Le nettoyage va également désinfecter les plaies.

Il faut ensuite méticuleusement sécher la zone avec un linge propre et doux. Tamponner plutôt que frictionner ; la peau est déjà irritée et sensible donc il ne faut pas en rajouter !

Si vous ne séchez pas correctement le paturon, alors la crème que vous allez appliquer ensuite ne servira à rien car elle séchera avec l'eau et ne rentrera pas dans la peau.

Enfin, appliquez une pommade grasse antiseptique et cicatrisante en massant lentement jusqu'à pénétration totale. Vous pouvez ajouter une couche supplémentaire qui agira progressivement les heures suivantes et aura un effet protecteur.

 

Et ensuite ??

Une fois le protocole de soins commencé, il ne faut plus doucher le cheval sinon vous entretenez le mal.

Il faut répéter l'application de la pommade 2 fois par jour si possible et jusqu'à disparition totale des crevasses.

Si les crevasses concernent un cheval vivant au pré, il faut si possible le rentrer au sec ou bien le changer de pré pour le mettre sur un terrain plus sain.

En cas d'impossibilité, alors n'hésitez pas à recouvrir la zone atteinte d'une épaisse couche de vaseline que vous nettoierez chaque jour avec un absorbant avant de remettre de la pommade.

Attention : toute inattention ou manque de suivi peut relancer une crevasse qui deviendra alors chronique et longue à guérir.

Il faut donc vous armer de rigueur et de patience !

Quels produits utiliser pour soigner les crevasses du paturon ?

Vous trouverez chez votre vétérinaire ou en pharmacie plusieurs produits adaptés : le Dermaflon et le Sulmidol sont très efficaces, tout comme le Cetvalon, Cicatryl ou CicaSedermyl.

À défaut, si vous n'avez rien sous la main, vous pouvez utiliser de la vaseline mais cela n'aura pas d'effet antibactérien.

Certaines selleries proposent également des produits plus ou moins efficaces et parfois beaucoup plus chers qu'en pharmacie.

Comment prévenir les crevasses chez le cheval ?

Comme indiqué au début de cet article, les crevasses apparaissent par temps froid et humide.

Il faut donc prendre le temps de brosser et sécher les membres de votre cheval après chaque sortie.

Retirez le sable collé aux membres avec une brosse douce puis tamponnez avec un linge éponge propre.

Il faut éviter au maximum les douches des membres en hiver !

Et les limiter en règle générale : c'est certes plus facile et moins contraignant que le brossage/séchage mais beaucoup plus propice au développement des crevasses et autres problèmes cutanés.

En cas de tonte intégrale, évitez de tondre les membres à ras et surtout, ne touchez pas aux fanons : il faut garder une touffe de poils pour faire gouttière.

Il faut également veiller à l'ajustement et à la propreté des cloches et des guêtres utilisées.

Mal placées, mal réglées, pleines de sable ou inadaptées à la morphologie de votre cheval, ces protections peuvent être à l’origine d'irritations et donc provoquer des crevasses.

Enfin, pour les chevaux vivant toute l'année au pré, il existe des solutions pour assainir les abords qui sont piétinés et qui se transforment en bourbier par temps humide.

Vous pouvez utiliser des dalles spécifiques en caoutchouc, sabler, déplacer régulièrement le râtelier à fourrage ou encore choisir une zone un peu surélevée pour éviter de faire stagner l'eau.

En conclusion, n'oubliez pas que des crevasses mal soignées peuvent être très douloureuses, avoir des conséquences ennuyeuses pour votre cheval et le rendre inapte au travail.

Alors ouvrez l’œil et pensez à toujours avoir un petit tube de pommade sous la main au cas où !

 

Partagez-nous

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir